Ils nous soutiennent

Corinne Morel Darleux, conseillère régionale 

(Rassemblement des citoyens, écologistes et solidaires)

Je me suis installée à Die en 2008, année d'élections municipales. La ville était en émoi et ce fut de nouveau le cas en 2014, quand la liste de gauche a manqué l'élection de seulement quelques voix. Je ne veux pas revivre ça.
 Deux mandats pendant lesquels rien n'a vraiment changé à Die : le centre ville continue de se vider, le béton de progresser, les supermarchés de s'agrandir, la publicité de ravager l'entrée de ville. Les habitants doivent continuellement se battre, souvent seuls, un coup pour la maternité, un coup pour la gare, ici pour des terres agricoles, là pour une classe d'école. Deux mandats d'une mairie atone, sans que les formidables ressources du Diois ne soient mobilisées pour véritablement engager toutes les possibilités dont nous disposons. Il y a pourtant à Die une densité incroyable au mètre carré d'idées et d'alternatives, un souci particulier porté à l'écologie, une culture profonde de la résistance et de l'entraide, l'amour de nos paysages et de notre territoire en commun. Le Diois peut être un formidable laboratoire du futur, dès maintenant.
 Face aux défis inédits que posent le dérèglement climatique et l'extinction de la biodiversité, mais aussi les difficultés de logement, l'aggravation des inégalités et la crise sociale, la montée des clivages haineux, nous avons à Die tout ce qu'il faut pour repenser ce qu'on produit localement et comment on le fait, pour inventer un autre fonctionnement de la démocratie municipale et développer les solidarités qui fleurissent sur notre territoire. Nous avons des savoir-faire variés et complémentaires, des entrepreneurs, soignants, enseignants, artisans et commerçants, des retraités engagés, des producteurs locaux pleins d'énergie, des services publics de proximité qui tiennent vaille que vaille, des forêts, de l'eau, une biodiversité incroyable, le souci d'une alimentation saine et de qualité, des paysages à couper le souffle. Tout ce qu'il faut, en 2020, pour inventer et construire d'autres manières de vivre, d'accueillir, de faire vivre une ruralité active et pleinement engagée dans cette nouvelle décennie qui s'annonce décisive.
 Nous n'avons pas un nouveau mandat à perdre. 
Chaque année compte, chaque hectare de terre agricole compte, chaque chevreuil, chaque dixième de degré : chaque habitant-e du Diois qui retrouve le sourire et éprouve la fierté de vivre ici, dans une Commune en vie.
 Le 28 juin, ne ratons pas cette opportunité.

Eric Piolle, maire écologiste de Grenoble (EELV):

De Grenoble à Die, chacun d’un côté du Vercors je sais que nous partageons avec la liste « Die, Commune en Vie » l’ambition de mettre des politiques écologistes au coeur de la transformation de notre vie quotidienne afin de répondre aux grands défis qui nous attendent qu’ils soient environnementaux ou sociaux.
 Dans nos territoires de montagne, le dérèglement climatique va vite, plus vite qu’ailleurs, et transforme notre environnement, impactant nos forêts, nos cultures, nos cours d’eau, mais aussi la vie quotidienne des habitant.e.s. 
 Prendre soin de notre environnement naturel, aménager nos villes, petites ou grandes pour lutter contre les chaleurs extrêmes, aider à l’isolation des bâtiments et des habitations, soutenir les circuits courts et ainsi contribuer à une vie meilleure pour nos concitoyen.ne.s, voilà des ambitions que nous partageons. 
 Il ne peut y avoir de lutte efficace contre le dérèglement climatique qui ne passe par des politiques de justice sociale, de soutien et d’aide aux plus défavorisé.e.s d’entre nous. 
 En soutenant la liste « Die, Commune en Vie », vous permettrez à ces politiques d’être mises en oeuvre prioritairement, pour le bien de toutes et tous.

 Michèle Rivasi, député européenne écologiste (EELV)


Je soutiens la liste Commune en vie à Die, portée par Isabelle Bizouard. Face au maire sortant, le meilleur rempart ce sont les écologistes rassemblé.e.s dans une dynamique citoyenne ! L'occasion est historique de refonder la relation entre les habitants et les élu.e.s par la démocratie participative, l'urgence de la transition écologique dans tous les secteurs et l'accès aux services publics pour tous les âges. L'alternative pour Die, c'est maintenant et c'est avec vous !

Philippe Meirieu chercheur, essayiste et homme politique français, spécialiste des sciences de l'éducation et de la pédagogie.

"Heureux qu’à Die la liste « Commune en Vie » porte haut les valeurs de l’écologie et de la solidarité. Sur ce territoire engagé dans la  transition écologique et où les solidarités sont déjà présentes à  travers une multitude d’initiatives, il est temps que la Municipalité
 dispose d’une forte majorité capable de poursuivre et de soutenir fortement ces engagements. Pour que Die soit demain la ville de  l’écologie et du partage de la culture, la ville où toutes et de tous, de tous horizons et de toutes générations, partagent la joie de
 faire ensemble un monde plus juste et vivable, votez « Die, Commune en Vie ». 
Nous serons fiers de vous !"