Santé

Avertissement aux lecteurs : cette fiche a été rédigée par une commission de « Die, Commune en vie ». 
Les propositions formulées constituent des bases de travail pour la prochaine mandature. Elles seront réexaminées au cas par cas dans le cadre de commissions municipales ou extra-municipales.


Enjeux :

Faire en sorte que l’accès aux soins soit possible pour les habitants de tout le Diois. En effet, l’accès aux soins est nécessaire pour une bonne santé, pour plus d’égalité sociale, pour éviter les déplacements à Valence ou Montélimar, pour l’attractivité du territoire, pour maintenir l’emploi paramédical et médical sur le Diois.


De quoi parle-t-on ?

La santé est prise au sens de l’OMS : c’est un complet état de bien-être physique, mental et social.

Constats : 

- De nombreux questionnements demeurent concernant le projet de nouvel hôpital. Nous devons reprendre le dossier pour l’analyser, vérifier le projet, comprendre son contenu, interpeller les équipes de terrain et les financeurs, examiner plusieurs solutions et être force de propositions. 

- Soutenir et accompagner si besoin la concertation entre les professionnels de santé concernant la continuité des soins en cas de la cessation d’activité, de congés, ou d’impossibilité d’accueillir de nouveaux patients, etc…


- La fermeture de la maternité rend impossible les accouchements dans le Diois. Elle entraîne une insécurité et un risque majeur pour les femmes enceintes et les bébés vu la situation géographique. L’éloignement du lieu d’accouchement amène le souci, entre autres, d’hébergement sur Valence ou Montélimar en amont de la date.  Le suivi des grossesses est assuré par les sages-femmes libérales et le centre de périnatalité.


- De plus en plus de consultations de spécialistes absentes ou arrêtées, avec pour conséquence des déplacements coûteux pour des soins à Valence ou à Montélimar


- Maison de santé en construction à Chanqueyras.


Besoins :

-        Consultation de spécialistes au Centre hospitalier ou à la maison de santé à revoir et renforcer.  

-        Installations de nouveaux médecins généralistes.

-        Accompagnement et formation si besoin des aidants familiaux et des intervenants des services à la personne          à domicile en s’appuyant sur l’existant (AVAD).

-        Amélioration de la prise en charge psychiatrique en s’appuyant sur l’existant (EMPP, CMPP, groupe                          addictions…)

-        Maintien et renforcement des services existants dont les permanences et la communication autour de ces                 permanences (EFSD, CARSAT, CPAM, MSA…)

-        Maintien d’un laboratoire d’analyses médicales au centre-ville.

-        Garantie de pouvoir accoucher dans le Diois en toute sécurité.

Objectifs et moyens / actions :

- Recueillir et rassembler toutes les données concernant le projet de nouvel hôpital, concerter les professionnels de santé, les financeurs, les usagers, la CCD, l’ARS, les professionnels de l’hôpital…

- Répertorier de manière exhaustive les ressources et besoins existants en matière de santé sur le territoire (institutions, professionnels), puis organiser une concertation en lien avec les décideurs et les usagers


- Assurer une présence systématique de la commune aux instances existantes (Conseil de surveillance, comité de pilotage et commissions du Contrat Local de Santé, commission vieillissement…) : maire, adjoint en charge de la santé.


- Participer activement aux orientations concernant le centre hospitalier en cohérence avec notre programme.


- Faire du lien entre les professionnels de santé via des rencontres régulières autour de besoins définis (prévention bucco-dentaire dans les écoles, restaurant des collectivités, alimentation des enfants, des séniors…)


- Avoir une réflexion concernant la mobilité relative aux déplacements pour motif médical, en lien avec la commission mobilité, la navette existante, les travaux engagés sur le territoire liés à ces questions, comme par exemple un taxi à la demande mis en place dans d’autres villes

- Maison de Santé Pluri-professionnelle : faire le lien entre l’équipe et les projets de santé territoriaux 


- Travailler l’attractivité de la commune pour les professionnels de santé (communication, accueil, accompagnement)

Autres propositions d’actions :

Une alimentation saine et locale : auprès des enfants pour lutter contre les carences nutritionnelles auprès des jeunes pour lutter contre la “malbouffe”, auprès des personnes âgées ou handicapées (portage de repas), en lien avec les médecins, les écoles…

Encourager une alimentation équilibrée dans les familles et auprès des jeunes (lien fermes/écoles/clubs de sports/spécialistes/généralistes/associations)

Soutenir et développer l’offre de portage de repas à domicile pour les personnes âgées et en situation de handicap.

Instaurer une alimentation locale et bio dans les cantines et restaurants des collectivités : restaurants scolaires, crèches, portage de repas à domicile si appui du CCAS….

Matériel de soins complémentaires : Etudier la faisabilité d’un bassin couvert (cf fiche sport) destiné entre autres à un usage médical (rééducation des sportifs, accidentés, femmes enceintes…). A étudier dans le cadre d’un projet hospitalier ? SSR (service de soins et de rééducation).

Logement pour personnes âgées en centre-ville

Logement des aînés en centre-ville (séniors autonomes, personnes dépendantes). Travailler autour de la création de logements en centre-ville (Rez-de-chaussée de maison, d’immeuble pour promouvoir et encourager l’habitat intergénérationnel).