Communiqué du 30 Juin 2020

Merci ! 

Merci aux 1083 électeurs qui nous ont apporté leurs voix lors du second tour des élections municipales, nous plaçant ainsi en tête. Nous vous remercions de nous avoir fait confiance et d’avoir compris et adhéré à notre programme.

Nous saluons monsieur le maire sortant et son équipe pour leur engagement pour la cité au cours des 6 années qui viennent de s’écouler.

Nous avons été élus pour toutes et tous dans le contexte inédit de l’après crise sanitaire dont les conséquences sociales et économiques sont à venir.

Nous savons les ressources de Die et du Diois, nous voulons faire du lien, mettre en lien, accompagner, faire émerger. Nos idées rassemblées et notre programme sont une alternative au toujours plus et au toujours trop.

Nous avons beaucoup à apprendre des uns des autres, nous serons à l’écoute avec la participation comme moteur des actions et projets

Vous nous avez fait confiance, nous vous faisons confiance.

L’équipe « Die, commune en vie » avec Isabelle Bizouard


Communiqué du 26 Juin 2020

Le 28 juin mobilisons-nous !

 Die Commune en Vie est une équipe au travail, soudée et compétente, qui aura à cœur de vous écouter et de travailler au bien-être de tous les Diois dans la sérénité et dans la confiance.
 Les Diois nous ont fait part de leurs attentes, de leurs expériences, et de leurs insatisfactions.
 Notre liste d'union est en capacité de gagner les élections municipales, avec des propositions concrètes et réalistes.
 
 Oui nous serons des élus pour toutes et tous
 Oui nous serons des élus au service de Die et du Diois
 Oui nous serons des élus pour tous les habitants de la commune de Die et pour tous les habitants de la communauté des communes du Diois
 
 Pour l’intérêt général et le bien commun
 En construisant ensemble les projets
 Nous serons à votre écoute.
 Engagés et compétents, nous serons efficaces.
 Construisons une ville d’avenir pour vous et avec vous !
 
 Venez voter pour « Die, commune en vie » ce dimanche 28 juin 2020
 
 Chaque voix comptera, votre voix est nécessaire au changement !
 Un vote n’est jamais acquis d’avance. L’abstention peut fausser les résultats. 
Venez voter, faites voter !

Die, Commune en vie : 

Résolument à gauche, écologiste et participative !

Article du JDD du 25 Juin 2020

Après cette crise sanitaire sans précédent, retrouvons le chemin des urnes. Rien n’est jamais acquis, chaque voix comptera et les résultats seront serrés. Ce dimanche 28 juin entre 8h et 18h, lors du second tour des élections municipales, votez pour le changement !

Die doit fermer la parenthèse de droite qui n’a que trop duré et retrouver une municipalité de progrès, consciente des adaptations nécessaires au monde de demain !

Une équipe déterminée et courageuse

L’équipe de Die, Commune en vie a pris plaisir à travailler en commun en venant d’horizons variés. C’est une équipe soudée et volontaire qui se présente devant vous. Complémentaires dans les idées et les compétences, nous avons osé nous engager pour Die et le Diois. Et un mandat n’est pas tâche facile.


Comme le dit Isabelle Bizouard, tête de liste : « Je m’engage à nouveau, car j’aime ce coin de terre où je suis née, parce que je suis convaincue que le milieu rural est un milieu d’avenir face à la concentration des grandes agglomérations. Et surtout pour réunir les anciens et les nouveaux Diois : les Diois qui se sont battus à partir des années 80 pour inverser la tendance au départ et à l’abandon. Les nouveaux arrivants qui font le choix de venir vivre ici. C’est en travaillant ensemble que nous construirons demain ».


Nous sommes une équipe dont chaque membre a bien pris la mesure des changements qui impactent notre planète et la société depuis longtemps déjà. Une équipe dont chaque membre a compris qu’on ne peut plus faire comme avant. Il est nécessaire d’exercer autrement les responsabilités municipales : en vous associant à la décision, en écoutant, et en réduisant les impacts négatifs sur l’environnement, tout en ayant des projets pour vivre et pouvoir vivre au pays !


Vous nous demandez d’être concrets : nous le sommes

Notre programme donne du sens à chaque action concrète. Quelques exemples parmi d’autres :

* Nous relogerons les associations dont les locaux ne sont pas adaptés (UNRPA en particulier), ou dans un lieu collectif (maison des associations) : vous serez écoutés sur ce projet

* Nous rééquilibrerons les subventions aux associations sportives, culturelles, sociales

*Nous aménagerons, comme dans beaucoup de villes touristiques, des horaires de fermeture/ouverture des rues piétonnes, en concertation avec les commerçants et les habitants

* Nous aménagerons des pistes cyclables sécurisées pour que chacun puisse faire ses courses ou aller à l’école en vélo. 30% du budget voirie y sera affecté

* Nous écouterons les parents et les enseignant.e.s pour leurs projets d’école et pour végétaliser les cours de récréation

* Nous répondrons à la demande des seniors d’avoir une résidence en centre-ville


Nous vous accueillerons avec plaisir dans notre local de campagne au 23 rue Camille Buffardel pour échanger sur l'ensemble de notre programme.


Vous avez comme une envie de changement ?
Nous sommes prêts. Vous pouvez compter sur nous. 
Nous comptons sur vous : venez voter le 28 juin !

.

L'accès au foncier

Retrouvez Isabelle Bizouard pour l'équipe de Die, commune en Vie, dans une vidéo de 4min sur la problématique de l'accès au foncier sur Die et le Diois

Construisons une ville d’avenir pour vous et avec vous ! 
Répondons aux défis sociaux, économiques, climatiques et environnementaux !

Article du JDD du 18 Juin 2020

 

Quel contexte particulier pour une campagne électorale ! A ce jour ni réunion publique, ni porte à porte possibles ! Et cela face à une équipe sortante candidate à sa succession, qui poursuit tranquillement sa communication sur les actions de la mairie, travaux en cours et budget futur.

Elus en mars dernier, nous n’aurions pas décrété le couvre-feu. Nous aurions associé les acteurs concernés aux décisions pour le marché, les jardins, la production locale de savon ou de gel liquide, la reprise de l’école.  Pendant le confinement, l’équipe de « Die, commune en vie », motivée et soudée s’est réunie deux fois par semaine en visioconférence et a affiné son programme pour qu’il réponde encore mieux aux enjeux soulignés par la crise.

 

 

 Un programme n’est pas une liste à la Prévert comme celle proposée par Mr Trémolet. Un programme se fonde sur une vision à long terme et des actions cohérentes. Oui, pour des travaux, mais dans quel but, pour qui, avec qui et comment ? 

 

Nous réfléchirons et agirons avec vous ! Pour les jeunes, sécurisons leurs parcours en vélo vers l’école et la cité scolaire. Pour les séniors, offrons un hébergement collectif en centre-ville à ceux qui veulent quitter leur domicile sans être en EHPAD. Pour ceux qui ne peuvent pas conduire, aidons-les à se rendre à la maison de santé éloignée du centre-ville. Pour les habitants actuels et futurs de Chanqueyras et des autres quartiers, permettons-leur de venir au centre par des voies adaptées aux piétons, aux vélos, aux poussettes. Avec enseignants et parents d’élèves, préparons ensemble une rentrée sereine. Pour tous les diois et les touristes, embellissons et rénovons les rues et façades du centre-ville. Pour les usagers des structures culturelles faisons des travaux au théâtre, au musée, à l’école de musique, au cinéma…oui, mais en demandant leur avis aux acteurs concernés ! Nous avons rencontré les associations et bâtirons avec elles la maison des associations ! Pour les commerçants et artisans : oui nous voulons redynamiser le centre-ville et stopper l’hémorragie ! Oui nous voulons que la zone d’activité permette la création d’emplois et non leur transfert ! Les transitions sont créatrices d’emplois.

Oui nous voulons travailler étroitement avec le Diois et la communauté des communes, contrairement à ce dernier mandat, car notre avenir est lié !  Oui, aidons les nombreux porteurs d’initiatives à réaliser leurs projets. Nous maîtriserons le budget en mutualisant des services avec la CCD, l’usage de bâtiments, en trouvant des financements extérieurs.

Consultez notre programme approfondi sur https://die-commune-en-vie.jimdosite.com. Venez dialoguer avec nous, dans le respect des gestes barrières, dans notre local de campagne au 23 rue Camille Buffardel. Par mail contact@communeenvie.fr ou par téléphone 06 47 04 97 16, posez vos questions, donnez un avis. Nous vous répondrons. Le second tour est le 28 juin. Le risque d’abstention est fort. Une forte mobilisation est nécessaire pour le changement !

 

L’équipe « Die, commune en vie » avec Isabelle Bizouard

Dernière minute : nous avons retenu la salle polyvalente le mercredi 24 juin en soirée s’il est possible de faire une réunion publique ! nous vous tenons au courant.

Communiqué de "Die, Commune en Vie" - 17 Juin 2020


        En lien avec un mouvement national, plusieurs associations ont appelé à se rassembler pour la préservation des terres agricoles, la lutte contre l'artificialisation des sols et contre la destruction de la biodiversité, ce mercredi 17 juin à Die.
 Une délégation de l’équipe « Die commune en vie » était présente pour être à l’écoute, exprimer notre point de vue et proposer aux organisateurs une rencontre dans les jours suivants pour aborder cette question qui est au cœur de notre programme : la préservation des terres agricoles est un point important pour la relocalisation de productions et une stratégie alimentaire territoriale.

 La question du foncier est complexe et primordiale. Elle concerne et engage la commune et la communauté des communes. L’équipe de « Die, commune en vie » a travaillé ce sujet en lien avec le Plan Local d’Urbanisme.
 
Nous avons des propositions très concrètes pour à la fois préserver les terres agricoles, permettre les emplois qui ont du sens pour nous, tout en évitant de dévorer encore plus d’espace agricole sur la commune de Die :
 
A court terme
: pour ne pas freiner la dynamique économique car le territoire a besoin d’emplois, des solutions rapides sont à étudier :

 - Densifier les zones aménagées (mode rue, étages, mutualisation équipements tels les parkings…)
- Réguler l’accès pour les activités tertiaires en agissant vite pour acquérir, rénover puis louer ou revendre des surfaces commerciales en vente au centre-ville
- Pour les projets à étapes, trouver les moyens d’éviter le gel de terrain et le détournement des objectifs de départ (par exemple : clauses pour construire avant telle échéance…)
 
A moyen terme
- Poursuivre la recomposition de l’ancienne ZA
- Recomposer l’entrée ouest, ancienne ZA et centre-ville ; restructurer et donner une logique d’aménagement et paysagère avec une vision d’ensemble des possibilités d’accueil. 
- Concevoir une opération de réhabilitation au cœur de ville avec production de locaux professionnels
- Travailler à l’échelle du Diois et pas seulement de Die, pour une réflexion sur les terres agricoles et sur l’emploi à l’échelle du bassin de vie 
- Trouver la bonne gouvernance entre la CCD et la ville sur les questions d’urbanisme et d’économie
- Remettre en question de nouveaux équipements non agricoles prévus en zone agricole, faire des hypothèses et comparer les scénarios
- Explorer le potentiel de terrains non agricoles en pente pour habitat et activités

Quelques questions à « Die, commune en vie » 

 Article du JDD du 11 Juin 2020

Pouvez-vous nous dire en quoi l’équipe « Die, commune en vie » va fonctionner différemment de l’actuelle municipalité ?


Nous sommes une équipe. 

Nous serons à l’écoute, et inviterons les habitant-e-s à participer et à proposer des projets d’intérêt commun. Nous créerons et animerons des commissions extra-municipales, certaines sur la durée du mandat, d’autres en lien avec des projets ponctuels. Nous constituerons un bureau communal comprenant adjoints, délégués et vice-présidents à la Communauté des Communes du Diois : pour avoir une vision d’ensemble, pour organiser efficacement le déroulé des actions et en assurer la cohérence entre la ville et la CCD. Le maire de Die ne briguera pas la présidence de la CCD.

Qu’avez-vous pensé de l’article de la liste sortante sur le dernier JDD concernant l’environnement ? 

Il est heureux que l’environnement ne soit pas réservé à notre liste ! Mais pour nous l’environnement ne peut être un concept isolé. L’écologie c’est développer les solidarités de proximité, une alimentation saine pour tous, la rénovation énergétique pour faciliter l’accès au logement, toutes les mobilités douces. Agir sur et pour l’environnement demande du temps. Par exemple, la rénovation intégrale du réseau d’eau de Rays s’est faite sur trois mandats. Cette rénovation fut conçue et démarrée sous le mandat d’Isabelle Bizouard puis poursuivie par les deux maires suivants. Nous nous en réjouissons. En revanche, nous n’aurions pas mis du goudron noir dans les rues de Die, d’autres techniques existent plus respectueuses de l’environnement, esthétiquement mieux adaptées à notre patrimoine historique et permettant d’atténuer les canicules à venir. C’est avec humour que nous notons que l’équipe sortante « a réalisé le 1er réseau séparatif eaux potables, eaux usées » ! Heureusement que l’eau potable est séparée des eaux usées ! Plus sérieusement, la séparation des eaux pluviales et des eaux usées est une question récurrente qui doit être menée à son terme.

La crise sanitaire va-t-elle infléchir votre programme ?

La crise a mis en évidence l'importance des services publics pour soutenir l'organisation sociale, la capacité de solidarité des citoyens, des associations, des professionnels de santé, des producteurs, des commerçants, pour prendre des initiatives et trouver des solutions. Elle nous a montré à quel point notre système de santé nous concerne tous. Nous avions écrit notre programme bien avant la crise, il proposait déjà des solutions pour la mise en œuvre du « monde d’après » : une vision à long terme qui s’appuie sur les ressources de notre territoire, renforçant le développement local, l’emploi et les projets de transition écologique. Solidarité et soutien à l’économie locale reviennent au cœur des préoccupations de nos concitoyens : tout est possible avec des idées et de l’audace ! Nous avons un programme, l’expérience, la nouveauté, et la volonté de travailler main dans la main avec toutes les forces vives du territoire !

L’équipe « Die, commune en vie » avec Isabelle Bizouard


Le second tour des municipales avec "Die, Commune en Vie" - Article du 4 Juin 2020

Le second tour des élections municipales aura lieu le 28 juin prochain, soit plus de trois mois après le premier tour et dans un contexte bouleversé par la crise sanitaire, sociale et économique due au Covid19. 

Notre liste « Die, commune en vie » a continué de travailler pendant toute cette période et ses membres se sont investis dans divers domaines de solidarité et d’entraide. Dès la sortie du confinement, nous avons souhaité reprendre contact avec la liste « Die pour tous » pour donner suite aux discussions entamées le soir du premier tour pour une fusion de nos deux listes. Le 16 Mars, 10 membres de notre liste s’étaient retirés pour faire place à 10 personnes de « Die pour tous » avec proposition de représentation proportionnelle également pour les adjoints, délégués municipaux, délégués à la CCD. Nous avons été fortement surpris lorsque la liste « Die pour tous » nous a fait savoir mardi 26 mai qu’elle avait décidé par vote de ne pas fusionner et de se retirer. 


La fusion avait été décidée à l’unanimité par notre liste. Nos programmes étant proches et complémentaires, nous voulions travailler ensemble pour l’avenir de Die et du Diois. 


La participation citoyenne est au cœur de notre programme. Nous sommes prêts à travailler avec les forces vives de cette liste comme avec chaque habitant.e, dans les commissions extra-municipales, avec les collectifs citoyens porteurs d’idées et de projets et dans les quartiers. 


Ce que nous venons de vivre renforce les objectifs de travail et d’action que nous avons présentés dès le premier tour : s’adapter au changement climatique, promouvoir l’économie locale, vivre ensemble et renforcer les solidarités avec et grâce à la participation des citoyens. 


Les collectivités locales, communes et intercommunalités, doivent être des acteurs engagés dans la transition et porter ou accompagner des projets en transition ; Die et le Diois sont le creuset d’idées et de nouveaux modèles économiques. 


Dès le début de notre mandat, nous rencontrerons les acteurs sociaux et professionnels dans les secteurs les plus touchés par la crise actuelle -commerces, entreprises, tourisme, culture, sports, agriculture- et nous préparerons la rentrée de Septembre avec les professionnels de l’éducation et les parents d’élèves. Nous démarrerons aussitôt des projets de moyen terme : soutien à l'économie locale, accompagnement à la vie associative, culturelle et sportive, aménagements de mobilité douce, végétalisation, réduction de la consommation énergétique… 


Vivre dans le Diois est souvent un choix, choix de rester, choix de venir : cela nous donne une grande force dans ce territoire où culture et nature ont toujours été intimement liées. 


La campagne pour le second tour va reprendre, sous une forme à adapter. Ensemble, nous analyserons cette crise et le confinement. Ensemble, nous mesurerons leurs conséquences. Ensemble, nous trouverons des solutions. 


C’est ensemble que nous bâtirons l’avenir ! 


L’équipe de « Die, commune en vie » avec Isabelle Bizouard

Communiqué du 13 Mai 2020

« Die, Commune en Vie » est au travail pour se projeter dans l’après-crise et établir une vision positive de l'avenir et trouver des solutions ensemble avec les habitant.e.s de notre commune et du Diois. En ces temps inédits où nous avons du rester confinés et faire barrière à la propagation de l’épidémie, la solidarité a montré sa force par la multiplication des initiatives individuelles et collectives.

Cette crise sanitaire trouve son origine dans la fragilité de notre système économique, notre dépendance aux marchés internationaux et à la destruction des milieux naturels, c'est une crise écologique.

Au niveau communal nous pouvons inventer des solutions bien adaptées à notre réalité et passer à l'action ; c'est autour de nous que se trouvent les ressources et les moyens pour agir.

«Die, Commune en Vie » a continué à travailler (en visioconférence, par mail,par téléphone), pour préparer « l'après », tout en agissant avec vous sur le terrain (paniers de producteurs, confection de masques, distribution de repas, accueil d'urgence, entraide, courrier pour l'accès aux jardins potagers).

Nous avons réalisé notre chance de vivre dans un environnement naturel et de bénéficier des productions locales.

Acheter nos produits dans les commerces locaux est plus juste socialement, écologiquement, et moins risqué sur le plan sanitaire que des commandes sur internet. Les médecins et soignants se sont retrouvés aux premières loges, ils ont toute notre reconnaissance et nous serons à leurs côtés pour construire ensemble un véritable projet de centre hospitalier pour Die et le Diois.

Soyons solidaires avec les Diois victimes indirectes de cette crise (précaires, salarié.e.s, artisans, commerçants, travailleurs indépendants et du monde culturel, professionnels du tourisme, entreprises…). Nous avons besoin d'accélérer la transition écologique, créatrice d'emplois et de meilleures conditions de vie : Relocalisons la production (notamment alimentaire), rénovons et isolons les logements et bâtiments publics et agissons pour les économies d'énergie et la production d'énergies renouvelables locales,tout en protégeant nos ressources naturelles et la biodiversité. 

Nous sommes prêts à relever les défis qui nous attendent et à construire avec vous un nouvel avenir pour Die et le Diois. Nous continuerons les échanges avec la liste « Die  pour tous » entamées au lendemain du premier tour. Nous vous tiendrons informé-es en fonction des dates des élections qui devraient être connues fin mai.

L'équipe de Die-commune en vie avec Isabelle Bizouard

Communiqué du 25 Avril 2020

Sauvegarder les terres agricoles pour relocaliser la production alimentaire, encourager les circuits courts et l’agriculture biologique, ne sont pas que des slogans de campagne électorale!
Pour faciliter le retrait de paniers de producteurs locaux devant l’ESCDD mercredi dernier, des habitants sont venus donner la main. 
Le second Relais Paysan a eu lieu cette semaine devant l’ESCDD.En lien avec le site producteursdiois.fr. Les habitants peuvent commander des paniers à venir retirer chaque mercredi, entre 9h et 10h30 devant l’espace social. 

C’est l’engagement des producteurs et habitants du Diois et la disponibilité des bénévoles de l’ESCDD qui a permis la mise en place rapide de ce dispositif.
Chaque semaine de nouveaux producteurs rejoignent le site producteursdiois.fr et des relais paysans s’ouvrent sur le territoire.
Aujourd’hui 3 relais sont mis en place. Deux dans la vallée de Quint (Association Valdequint) et un sur Die (ESCDD).
Retrouvez-les ici.
https://producteursdiois.fr/

Communiqué du 15 Avril 2020 sur l'accès aux jardins

Le 14 avril dernier, nous avons sollicité Madame la Sous-préfète de Die et Monsieur le Maire de Die afin d’obtenir des réponses quant à l’accès des jardiniers à leur parcelle. Voici notre courrier :

« Madame la sous-préfète,
Nous souhaitons vous interpeller sur une situation qui concerne nos concitoyennes et concitoyens: les Diois se posent la question de l'accès à leurs jardins potagers, pour celles et ceux dont ces derniers ne sont pas attenants à leur domicile.
Durant cette crise sanitaire, il est indispensable d'imposer des restrictions de déplacements, des contraintes et des règles, des mesures d'hygiène et de distanciation sociale, dites «gestes barrières », comme le précise le décret du 23 Mars 2020 prescrivant des mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de Covid-19.
Ces mesures de confinement visent à interdire tout déplacement de personne hors de son domicile, mais prévoit néanmoins un certain nombre d’exceptions afin de satisfaire aux besoins vitaux de vos concitoyens. Sont ainsi autorisés les déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l'activité professionnelle et des achats de première nécessité, parmi lesquelles figurent les commerces alimentaires ainsi que les distributions alimentaires assurées par des associations caritatives.
L’entretien des potagers, les plantations et les récoltes constituent une véritable activité et non pas un loisir lié à l’activité physique, à la promenade ou aux besoins des animaux de compagnie. C'est une activité de subsistance qui permet d’accéder à une alimentation saine. Notamment pour les personnes précaires et plus vulnérables, pour certains retraités qui n'ont que de petites pensions c'est une question vitale. Cela participe également au maintien de la santé physique et mentale de ces personnes confinées et souvent âgées. Le gouvernement, l’ayant bien compris, a autorisé l’ouverture des magasins qui vendent des plants et des semences.
Comme vous le savez, dans cette période de printemps, il est indispensable, pour celles et ceux qui le peuvent et en ont la chance, de pouvoir planter et ensemencer pour pouvoir s’alimenter dans quelques mois, et même alimenter d’autres de leurs concitoyen.nes sans revenu, d'autant plus si la distribution alimentaire non locale venait à manquer pendant une période de confinement qui peut être appelée à durer.
Ce type d’activité, qui s’exerce le plus souvent seul ou au sein d’une même cellule familiale, sur des parcelles privatives et bien délimitées, ne peut être considéré comme une activité entraînant un risque élevé de propagation du virus. Une concertation avec les services concernés et les associations permettra de mettre en place les meilleures conditions de respect des consignes en vigueur.
Permettre l'accès aux jardins potagers familiaux nourriciers non-attenants aux habitations est une mesure d’intérêt public dans la situation actuelle et qui ne contredirait pas les règles du confinement ni le respect des gestes « barrières ».
A terme leur maintien évitera à bon nombre de ces personnes de devoir se rendre en ville ou dans des centres commerciaux, fréquentés par de nombreuses personnes potentiellement porteuses du Covid-19, pour s’y approvisionner en fruits et en légumes.
Afin de permettre de continuer à entretenir les potagers qui constituent une source d’alimentation saine et peu onéreuse, qu’ils soient propriétaires ou locataires de parcelles privatives qui ne seraient pas directement attenantes à leur domicile, nous vous demandons d’intervenir auprès du préfet et des autorités compétentes, afin qu’il rajoute aux activités autorisées « la culture, l’entretien et la récolte de denrées alimentaires au sein des jardins potagers familiaux, ouvriers, et privatifs ».
En espérant que notre demande retiendra toute votre attention, nous vous prions d’agréer, Madame la sous-préfète, l’expression de nos respectueuses salutations.

Isabelle Bizouard et l’équipe de « Die,commune en vie »


Nous avons rapidement reçu les réponses suivantes :

De madame la Sous-préfète :

"Bonjour Madame,

L’accès aux jardins partagés ou privatifs, pour la récolte de fruits et légumes, est désormais possible si les conditions cumulatives suivantes sont remplies :

- mise en place d’un planning d’accès, contrôlé par une personne sur place ;
- pas plus d’un quart des parcelles (ou des lots) ne doit être occupé simultanément ;
- des parcelles contiguës ne peuvent être occupées en même temps ;
- il ne peut y avoir plus de deux personnes par parcelle (ou lot) ;
- nécessité de respecter les mesures barrières et la distanciation sociale ;
- le temps passé sur place ne peut dépasser 2 heures.

Il est rappelé qu’il est nécessaire de compléter une attestation dérogatoire de déplacement pour s’y rendre. Si la distance est inférieure à 1 km, il convient de cocher la case « déplacement bref » et « achat de première nécessité » si le site est plus éloigné.

Vous souhaitant une bonne réception de ces éléments.

Cordialement

Sous-préfecture de Die


Et du Maire : voir image ci-dessous.


Nous nous réjouissons que les parcelles soient désormais accessibles pour le jardinage, cette mesure s’inscrit dans la résilience alimentaire qui nous est chère, encore plus pendant cette période inédite.

Communiqué du 11 Avril 2020

Nous nous réjouissons que le marché de Die fonctionne! Il a rouvert après une courte interruption le mercredi 25 mars. Nous remercions les citoyens, les producteurs du diois et la Confédération Paysanne qui se sont mobilisés autour de cette cause. Cette décision de réouverture du marché a été actée par un arrêté municipal, pris en concertation entre les pouvoirs publics, les producteurs, les médecins et soignants du Diois. L'organisation du marché a été réajustée pour donner les meilleurs conditions de protection sanitaire (espacement, barrières, sens de circulation, service fait par les commerçants...). Des conditions optimum pour la sécurité de toutes et tous, et qui permettent à nos productrices et producteurs locaux de continuer leur activité et aux diois d'accéder à des produits frais de qualité! Nous appelons de nos voeux que toutes les initiatives qui émergent en ce temps de crise (comme celles qui existaient déjà !), puissent se poursuivre dans "l'après", pour renforcer la relocalisation de la production alimentaire et ainsi participer à la construction du «nouveau monde» que nous souhaitons dès maintenant imaginer et préparer.

Communiqué de la liste Die, Commune en Vie - 17 Mars 2020


Nous remercions les 747 électeurs et électrices qui nous ont fait confiance en nous plaçant à l’issue de ce premier tour en seconde place à 75 voix du Maire sortant Gilbert Trémolet.

Nous sommes à la veille de l’alternance nécessaire pour Die et pour le territoire Diois que nous appelions de nos vœux. Nous sommes en position de proposer une alternative gagnante face à la liste du maire sortant.
 Pour répondre à une attente importante de nos électorats, et fidèles à notre dynamique d'union, nous avons proposé une fusion avec la liste « Die pour tous » . Nous sommes en train de travailler ensemble à cet objectif, convaincus que la diversité des points de vue enrichira notre future action communale et intercommunale.
 Nous espérons qu'une nouvelle équipe dynamique, entreprenante et solidaire, travaillera de concert pour mettre en œuvre un programme à la hauteur des défis qui nous attendent grâce à l’appui d’un programme résolument ambitieux pour Die : Engager la transition écologique, tisser les solidarités, soutenir ses forces associatives et économiques. 
 Notre ambition est de redonner la parole à chacun et chacune, notre ambition est de donner des moyens pour que des projets issus des citoyens voient le jour, notre ambition est résolument d’ouvrir la mairie avec une totale transparence sur nos travaux. Celle-ci redeviendra la maison commune où chacun peut trouver sa place. 
 Le Président de la République vient d’annoncer le report du second tour des élections municipales. Nous sommes confiants dans l’avenir, confiants dans les électrices et électeurs qui nous apporteront leurs suffrages quand nous pourrons de nouveau nous exprimer.

 Dans cette période d’incertitude, de crise sanitaire, nous souhaitons à toutes et tous, tout le courage nécessaire pour affronter cette situation. La solidarité est de mise et celle-ci passe aujourd’hui par le strict respect des consignes données pour se protéger, pour protéger ses proches, pour protéger les plus fragiles d’entre nous. Nous tenons à remercier les personnels soignants et médicaux pour leur dévouement et leurs engagements dans cette période difficile.

Nous sommes confiants dans l’avenir et nous continuons le travail engagé pour Die et le Diois.

Pour l’équipe de « Die-Commune en Vie » Isabelle Bizouard

contact@communeenvie.fr