Mobilité et déplacements

Avertissement aux lecteurs : cette fiche a été rédigée par une commission de « Die, Commune en vie ». 
Les propositions formulées constituent des bases de travail pour la prochaine mandature. Elles seront réexaminées au cas par cas dans le cadre de commissions municipales ou extra-municipales.

Les constats:

- Climat: les circuits courts et la relocalisation s’imposent, la transition écologique est urgente.

- Des collectifs qui se mobilisent : marche, vélo, train

- Désertification du centre ville avec des difficultés de circulation et de stationnement notamment pour les gros véhicules (voitures)

- Eclatement géographique et éloignement des services

- Insuffisance de transports collectifs inter-communaux (hormis transport scolaire)

- Vieillissement de la population impliquant d’une part une augmentation des personnes à mobilité réduite et d’autre part pour celles-ci une nécessité accrue de mobilité pour conserver leur capacités physiques dans ce domaine.

- Une part grandissante de la population (notamment parmi les nouveaux arrivants et jeune génération) utilise le vélo et vélo en assistance électrique comme mode de déplacement.

- Des avancées (Chaussidoux, circulation à double sens , précision des alignements et aménagements de certains chemins, ) augmentation des déplacements cyclistes 

- Absence ou insuffisance de pistes cyclables à l’échelle communale et intercommunale

- Mauvais état ou dégradation de la voirie municipale

- Accessibilité très réduite 

- Conflits d’usage 

- Trop de sections de voirie incommodes, non sécurisés et potentiellement dangereuses voire inaccessible pour les personnes à mobilité réduite

- Absence de gestion des chemins ruraux

- Les déplacements en voiture restent prédominants et ceux des SUV  sont en augmentation. 



Propositions

Analyse des problématiques de la commune en lien avec le territoire et élaboration des projets par une commission municipale du déplacement associant les différents acteurs: citoyens et conseils de quartier,  institutionnels (élus et techniciens à différents niveaux territoriaux ), associatifs (collectifs de mobilité, d’écologie, commerçants ...) , au regard des principes suivants : les projets doivent répondre à la problématique climatique et la chute de la biodiversité, à la solidarité, à l’économie locale, dans le cadre d’une gouvernance participative. 


Objectif : Se déplacer en sécurité en réduisant notre empreinte carbone.

- Concevoir un réseau d’itinéraires sécurisés et efficients prenant en compte les déplacements extérieurs à la commune en lien avec ceux effectués au sein de celle-ci. Les projets assureront la continuité satisfaisante des déplacements (physique et multi-modale ) entre les lieux de vie et les services .

- Pour les déplacements extérieurs de grande distance, le transport collectif sera privilégié et au sein de celui-ci le train par rapport au bus. Que ce soit pour les personnes ou les biens. 

- Pour les déplacements de moyenne distance au sein du territoire, optimisation des transports collectifs de proximité et du stationnement périphérique : Bus, navettes, covoiturage , autostop au travers d’un réseau pouce ainsi que le vélo électrique .


- Pour les déplacements internes à la commune les modes doux et actifs seront privilégiés. Le diagnostic des routes ayant déjà été effectué, un diagnostic des itinéraires piétons, cyclables et personnes à mobilité réduite doit être mis en œuvre. Les infrastructures associées seront mises en place (chemins piétonniers et cyclables indépendants ou sécurisés, garages, parkings relais etc.). 


- Investissement dans les modes décarbonés: en priorité les déplacements n’impliquant pas de véhicule (marche, équidé), puis vélo classique ou trottinette non électrique, skate, puis vélo hydrogène, puis vélo électrique...


- Une attention particulière sera portée à l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite (personnes handicapées, personnes âgées, parents avec poussettes) et aux déplacements scolaires notamment en sécurisant l’accès à l’école et les déplacements maison/école pour les enfants et les familles. Etude d’un tracé de voie verte et accompagnement de la mise en place d’un pédibus et/ou vélobus et/ou calèche scolaire (traction animale)